Le 21ème siècle sera «provoquant», sans quoi, il risque de ne pas être !

14/06/2021

Berthold Brecht a dit 

La provocation est une façon de remettre la réalité sur ses pieds.

A un moment de notre vie ou tout est à l'envers, n'est-ce pas exactement ce qu'il serait souhaitable de faire ?

Encore faut-il s'entendre sur le mot « provocation » :

Ici , l'étymologie nous ouvre une porte surprenante : provoquer, du latin « pro-vocare » : appeler dehors, faire venir, exciter, défier, faire naître quelque chose.

Bien sûr, la provocation peut parfois prendre des formes choquantes et secouantes, sans lesquelles elle ne générerait pas d'effets vertueux. Ainsi, les femmes aux seins nus du mouvement ukrainien "Femen" dont le slogan était "Sortez, déshabillez-vous et gagnez".

Mais nous parlons ici de provocation de l'esprit et dans l'esprit.

L'opération provocatrice" est une technique de pensée créative super puissante inventée par notre ami et "maître", le Dr Edward de Bono.

La provocation consiste à énoncer délibérément quelque chose qui n'existe pas (quelque chose d'INCONNU) - par exemple "les avions atterrissent à l'envers" - comme tremplin pour inciter le cerveau à sortir de ses "autoroutes mentales" habituelles (le CONNU).

Comme le cerveau déteste l'instabilité, il va essayer de "trouver un moyen" de "revenir sur la route familière" qui l'empêche de penser : revenir de l'inconnu au connu.

Et du chaos, surgit un nouvel ordre : une nouvelle perspective, un concept, une nouvelle idée, un "eurêka" - qui semble tout à fait logique rétrospectivement. Mais qu'un raisonnement logique n'aurait pas permis d'atteindre.

Cette méthode, basée sur le fonctionnement du cerveau, fait sens car

  • le cerveau est un système auto-organisé qui excelle à créer des "schémas de routine" et donc à reconnaître ce qu'il sait déjà.
  • nous avons appris à ne dire quelque chose que si nous avons de bonnes raisons de le faire. Avec le langage des opérations provocatrices, nous disons quelque chose pour voir ce qui se passe ensuite. Nous utilisons le mot "PO" (pour "Provocative Operation" et il ouvre des POssibilités, POtentiels, supPOsitions, HyPOthèses, Poétique.

Les provocations comme portes vers le Futur

C'est pourquoi nous disons que les "Opérations Provocatrices" permettent de "rendre possible l'impossible".

Soyons clairs, il ne s'agit pas de réaliser ce que la provocation énonce. Il s'agit de penser radicalement différemment, en dehors de notre boîte, pour arriver à des solutions "jamais vues".

Ce n'est pas inutile à une époque où le besoin de solutions radicales est toujours plus grand.

Cette pratique permet de

  • de voyager dans l'inconnu avec plaisir,
  • d'explorer sans savoir,
  • de chercher des possibilités au lieu de chercher la vérité,
  • d'utiliser chaque idée - qu'elle vienne de nous-mêmes ou de quelqu'un d'autre - comme un tremplin vers une idée totalement différente et FUTURE qui peut nous ouvrir de nouvelles perspectives.

Dans la vie quotidienne, cette attitude est tout simplement révolutionnaire et joyeuse.

C'est simple : au lieu de juger - ou de suspendre le jugement - regardez toute idée comme une porte vers l'avenir qui peut changer nos propres perceptions.

Peut-être, comme l'a dit Alvin Toffler,

Le changement est le processus par lequel le futur envahit nos vies

C'est la voie de la Révolution Positive


Comme disait Edward de Bono, dans le "Manuel de la Révolution Positive" en 1991

" Une révolution positive peut être comparée à une révolution négative de la manière suivante ;

1. Au lieu de l'attaque, il y a la construction

2. Au lieu de la critique, il y a la conception (Design)

3. Au lieu du changement par la violence, il y a le changement par la perception.

4. Au lieu du pouvoir des armes à feu, il y a le pouvoir de l'information.

5. Au lieu de la dureté de la "logique du rocher", il y a le flux de la "logique de l'eau".

6. Au lieu de l'idéologie qui donne la direction, il y a l'humour qui permet les changements de direction.

7. Au lieu d'un système organisé centralement, il y a un système auto-organisé.

Bien que la Révolution Positive soit non-violente, elle n'est en aucun cas passive. Au contraire, l'accent est mis sur l'action et l'efficacité.